Alison McEwen est avocate adjointe chez Nelligan O’Brien Payne et membre des groupes de pratique Droit du travail et Droit de l’emploi.

Ses mandats de représentation d’employés englobent les questions de tous types liées au monde de travail, notamment les droits de la personne et l’équité salariale. Elle travaille de près avec des syndicats sur des questions afférentes au droit du travail, telles que les griefs individuels, les griefs de principe et la négociation collective. Elle représente des clients en médiation, en arbitrage et devant des tribunaux, et elle a comparu devant plusieurs tribunaux canadiens, y compris la Cour suprême du Canada.

Outre sa prestation en droit du travail et droit de l’emploi, Alison a également travaillé avec des survivants inuits du système des pensionnats indiens afin que leur école soit ajoutée à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens.

Alors étudiante en droit à l’Université de la Colombie-Britannique, Alison a été personne-ressource puis, plus tard, chef du Programme de conseils juridiques des étudiants en droit, lequel assure des services juridiques aux clients à faible revenu. De même, elle a été coordonnatrice du programme Pro Bono Students Canada à l’Université de la Colombie-Britannique.

Avant son admission au Barreau de l’Ontario, Alison, qui a fait sa cléricature au cabinet Nelligan O’Brien Payne, a été clerc auprès des juges de la Cour supérieure de justice de l’Ontario, région de l’Est.

Elle est entrée dans la pratique du droit pour venir en aide aux clients qui n’ont pas un grand pouvoir de négociation et dont les droits ont pu avoir été violés. Concrètement, elle les aide à trouver une solution à leur problème et à obtenir un dédommagement, le cas échéant. Dans l’exercice de ses mandats, et l’aspect le plus gratifiant, Alison s’attache à travailler avec les clients pour déterminer leur but ultime et la meilleure façon de l’atteindre.

À ses heures libres, Alison se consacre à sa première passion — le saut d’obstacles — et passe autant de temps que possible à cheval et au concours hippique. Elle aime aussi se détendre à son chalet dans la vallée de l’Outaouais.