Stephanie Lewis est avocate chez Nelligan O’Brien Payne s.r.l. et exerce le droit dans le domaine du contentieux, notamment l’emploi, le préjudice personnel et la défense dans les affaires d’assurance. Depuis son admission au Barreau de l’Ontario en 2009, Stephanie se réjouit du privilège de pouvoir ester en justice suivant une approche respectueuse et pratique tout en protégeant les droits de ses clients. Avant de se joindre au cabinet, elle a exercé le droit au sein d’un cabinet bilingue à Ottawa, spécialisé en contentieux, dans tous les domaines du litige civil.

Stephanie a plaidé et/ou aidé à la prise en charge des dossiers devant la Cour supérieure de justice de l’Ontario, la Cour d’appel de l’Ontario, la Cour des petites créances de l’Ontario, la Cour divisionnaire, le Tribunal des droits de l’Ontario, la Cour des infractions provinciales, la Commission des relations de travail de l’Ontario, la Commission de la location immobilière et la Commission des affaires municipales de l’Ontario.

Alors étudiante en droit à l’Université d’Ottawa, Stephanie était conseillère parmi les pairs, membre de l’exécutif du gouvernement étudiant et bénévole auprès de Pro Bono Students Canada. Elle s’est diplômée avec la mention cum laude et a reçu le Prix Perley-Robertson, Hill & McDougall LLP pour avoir obtenu la meilleure note au cours Règles de pratique des tribunaux fédéraux de même que le Prix Shore, Davis & McGarvey qui sanctionne la meilleure note obtenue dans le cours Selected Issues in Feminist Law.

Stephanie estime que l’excellence dans la défense des droits naît de la passion, du travail acharné, du sens de civisme et de la conviction que tout le monde mérite le respect. Elle est fière de s’inspirer de ces principes dans son travail afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles pour ses clients. Elle a également le privilège de faire partager sa passion pour le contentieux en enseignant la plaidoirie à l’Université d’Ottawa et en offrant ses services à Advocacy Club d’Ottawa, un organisme bénévole qui enseigne les techniques du contentieux aux jeunes avocats plaideurs.

Quand elle n’est pas entraînée dans les discussions concernant la loi, la civilité professionnelle ou le mentorat, elle aime passer du temps en famille et enseigner à ses enfants, par inadvertance, les subtilités de la négociation, une décision qu’elle regrettera sans aucun doute plus tard.